Page précédente  Index  Page suivante



11 novembre 1972

L’AFREUBO inaugure la formule des cérémonies enchaînées à Orsay et Bures, mais accepte encore de défiler en jouant de l’église d’Orsay au cimetière (y compris dans les côtes). Selon des usages anciens, la cérémonie commence en effet par une messe dans laquelle la sonnerie aux morts est jouée à l’Elévation ! Ces usages d’un autre siècle seront abandonnés quelques années plus tard.
Participants : Jacqueline Eymard et Claude Debouzy (percussion), R. Renaud, Alain Fournol et Gilles Rabary (trombones), J-J Hiblot et Jean-Michel Marintabouret (flûte), Jacques Sayag, André Chiche et A. Fischmann (saxos), J. Eymard (trompette), Yvon Rio (cornet), Jean-Marie Fleau et Henri Bellocq (clarinettes), C. Hocquet, D. Rodary, Serge Chiche (basses), Christian Brunet, J-C Jurvillier, Patrick Cartier (contrebasses), Danielle Jurvillier (glockenspiel à bretelles) et L-A Lompré (chef depuis 1971)
Le glockenspiel a été fabriqué par Klein, à partir d’un instrument de table, monté dans une lyre en alliage léger anodisé soudé sous argon et orné d’un coq gaulois pour qu’on ne le confonde pas avec les produits allemands généralement dotés d’un aigle.
A noter que Jean-Jacques Hiblot (que l’on a pu voir sur les photos depuis 1970) est non-voyant et donc accompagné par son père ou sa mère dans les défilés.


Page précédente  Index  Page suivante